Brevet

Depuis leur apparition dans l’Egypte antique, les préservatifs ont été fabriqués à partir de matières variées : des intestins d’animaux au cuir en passant par le lin, le papier de soie huilé pour finir aujourd’hui par le latex. Aussi, il est facile d’imaginer que les brevets dans le domaine des préservatifs portent uniquement sur la protection de matières ou de médicaments, le préservatif pouvant apparaître comme un moyen de contraception et de protection contre la propagation de maladies sexuellement transmissibles.


Or, nombreux sont les brevets qui traitent de l’emballage, de la composition chimique des matières utilisées dans la fabrication, d’une technique pour tester l’étanchéité, d’un procédé de fabrication ou du principe actif d’un médicament

 

Rien qu’en interrogeant une base de données brevets à partir du mot-clé « condom » et de la classe « A61F-006/04 Condoms » (lors de son dépôt, chaque demande de brevet est classée selon une technologie ou un domaine d’application), on obtient 1687 documents qui répondent à la recherche.

 

La lecture de ces documents et leur analyse permet de connaître notamment l’invention divulguée, la protection juridique souhaitée ou obtenue, des informations sur le déposant, d’établir la couverture géographique ou les acteurs du marché.

 

Les inventions divulguées et la protection juridique

Revêtement (WO200955652)

Cette invention concerne des préservatifs ayant une couche élastomère et un revêtement contenant un lubrifiant chauffant anhydre et au moins un ou plusieurs ingrédients dans ledit revêtement, ce dernier étant disposé sur une face ou sur les deux. Les ingrédients disposés sur la couche élastomère peuvent être des particules solides ou des ingrédients encapsulés qui sont insolubles dans le lubrifiant chauffant anhydre et solubles dans l'eau. L'invention concerne aussi des procédés de production et d'utilisation de ces préservatifs.

 

Composition (WO9713805)

La présente invention concerne une composition qui comprend un mélange d'un latex d'élastomère-caoutchouc, de particules de silice hydrophobe ou hydrophile et d'un homopolymère ou copolymère de chlorure de vinyle. Les films produits à partir de cette composition font preuve de propriétés de renforcement améliorées.

 

Procédé de fabrication (WO9622009)

L'invention concerne un procédé de fabrication d'articles élastomères à paroi mince, et des articles élastomères de ce type ainsi fabriqués, consistant à tremper une forme de conformation appropriée dans une émulsion polyuréthane comportant un plastifiant à l'huile de soja époxydé.

OU

(WO9417351)

L'invention se rapporte à une technique de séchage et de durcissement d'un film liquide (28) appliqué sur un gabarit (18) qui réagit à l'énergie radioélectrique de façon à générer de la chaleur. Un film liquide (28), tel que le latex, est appliqué sur un gabarit (18) métallique (24) qui est ensuite placé à proximité d'un applicateur (14, 16) qui propage de l'énergie radioélectrique. En réponse, par un traitement d'induction, le gabarit génère de la chaleur et sèche ainsi le film, de manière avantageuse, en partant de l'intérieur pour terminer à l'extérieur. On obtient ainsi un produit supérieur pratiquement sans défauts ni imperfections.

 

Emballage (WO9502379)

L'emballage de préservatif en question comprend un premier compartiment scellé renfermant le préservatif (1) et un second compartiment scellé, par exemple en forme de sachet autonome (47), rempli d'une substance fluide telle qu'un lubrifiant et/ou un spermicide. L'enveloppe du paquet comporte deux parties (50, 51) reliées par une charnière fonctionnelle (42) présentant au départ une ligne de faiblesse continue (46). L'emballage s'ouvre en inclinant les parties (50, 51) de part et d'autre de la charnière de manière à rompre le paquet le long de la ligne de faiblesse (46). La tension ainsi exercée contre la paroi du sachet en entraîne simultanément la rupture et son contenu se déverse sur le préservatif.

 

Machines pour tester le matériel (WO9217760)

On vérifie l'étanchéité des préservatifs et des protections similaires en les plaçant sur une forme de support poreux (11) appelée matrice, dont la forme est identique à celle du préservatif, puis en appliquant une différence de pression entre les parties interne et externe de la matrice qui est de préférence creuse. En positionnant de manière étanche l'extrémité ouverte du préservatif contre une surface lisse située à la base (17) de la matrice, on détecte les fuites par l'écoulement d'air ou d'un autre gaz à l'intérieur de la matrice.

 

Les principaux acteurs sur le marché

OKAMOTO

Un des plus grands fabricants de préservatifs en latex.

SAGAMI Rubber industries

Premier fabriquant de préservatifs au Japon composé de 3 divisions: heathcare, plastic, medical device.

 

LRC Products Limited (London Rubber Company)

Propriétaire de la marque « DUREX » et des produits Sholl.

 

FAMILY HEALTH INTERNATIONAL

Organisation à but non lucratif établie dans le domaine de la santé publique internationale.


Ils dirigent des études de recherche et des activités sur le terrain dans plus de 70 pays afin de répondre aux besoins de santé de certains des habitants les plus vulnérables de la planète.

 

ANSELL Healthcare

Leader dans les solutions de protection, notamment les gants, et composé de plusieurs divisions: Industrial, Medical, sexual health et well being.

 

Source : Questel Orbit

 

Mais les acteurs de demain peuvent aussi changer...

Ainsi, on peut remarquer au travers de la cartographie que FAMILY HEALTH INTERNATIONAL ne dépose plus de demandes de brevet depuis 1998, tandis que d’autres tels que VICON émergent.

Source : Questel Orbit

 

Evolution dans le temps des (demandes de) brevets

Bien que le préservatif soit un produit datant de l’Egypte antique, la recherche s’intensifie compte tenu de son caractère universel et de ses finalités diverses, notamment l’humanitaire et la santé. Il représente donc un marché potentiellement fort au niveau mondial.

Cartographie de l'évolution dans le temps

Source : Questel Orbit

 

Pays couverts par des dépôts de demandes de brevets

Répartition géographique

Source : Questel Orbit

 

La couverture géographique

Carte du monde

Source : Questel Orbit

 

img4.png

Une question de prévoyance!